Uber applique strictement la législation


Uber aurait suspendu l'accès de son application à plus de 10 000 chauffeurs qui n'auraient pu fournir les attestations nécessaires à l'exercice du métier de chauffeur (examen d'entrée dans la profession ou obtention d'une équivalence pour les chauffeurs justifiant d'une année d'expérience).

Source : Les Echos.fr - 02/01/2018