Amortissement des véhicules de tourisme les plus polluants en 2018


Les entreprises qui achètent des véhicules de tourisme peuvent déduire fiscalement l’amortissement correspondant de leur bénéfice imposable dans la limite d’un certain plafond. L’administration fiscale n’applique cependant pas cette limitation aux véhicules nécessaires à l’entreprise pour l’exercice de son activité (taxis, ambulanciers, auto-écoles…).

Source : Les Echos.fr - 08/02/2018